Photo de la conférence total " les familles face aux écrans"

Retour sur la conférence organisée par Crèches de France pour le groupe Total à Puteaux (92).

Dans le cadre de notre partenariat avec le groupe Total, nous avons organisé une conférence autour de l’accompagnement à la vie digitale des enfants.

Une conférence sous le signe de réponses, face aux inquiétudes

Dans les enquêtes et sondages récents, les écrans et les usages numériques apparaissent comme le premier sujet de préoccupation des parents. Une inquiétude aussi présente chez les professionnels de santé comme les psychologues, pédiatres ou orthophonistes qui relèvent des des retards de langage ou encore des problèmes de sociabilité chez les enfants abondamment exposés aux écrans
Face à une telle source d’inquiétude, il est important de prendre du recul et de transmettre les informations les plus fondées. Que sait-on aujourd’hui de l’impact des écrans sur le développement de l’enfant ? Quels sont les risques réels liés aux usages chez les tout-petits comme chez les plus grands ? A partir des données de la recherche, quels conseils pratiques donner aux parents pour réguler les usages ?

Pendant plus d’une heure, devant un auditoire nombreux, Gaëlle Guernalec Lévy, journaliste et fondatrice du site d’information GYNGER spécialisé sur les sujets liés à la famille, l’enfance et l’éducation, a présenté, les risques de la consommation des écrans par les enfants mais aussi les idées reçues.

Des conseils destinés au bon développement de l’enfant

Cette conférence a aussi été l’occasion d’insister sur une dimension essentielle, occultée par le débat sur les nouvelles technologies : c’est bien ce qui se passe en dehors du temps d’écran qui va impacter le bon développement de l’enfant, sur les plans affectif, émotionnel, social et cognitif. Il est, ainsi, impératif, pour favoriser celui-ci, de privilégier les interactions humaines dans les premières années.

Il est aussi nécessaire que les parents accompagnent leurs enfants dans leur vie digitale en leur donnant un cadre et en en discutant avec eux. Ce cadre donnera le ton du comportement qu’ils auront par la suite sur le Web.

La journaliste met en garde contre le fait de diaboliser cet outil qui permet une ouverture sur le monde et qui reste une source d’information riche, quand il est bien utilisé. C’est donc à une éducation aux écrans qu’elle nous invite.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : https://www.gynger.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *